Warning: file_put_contents(/home/avancerc/www/wp-content/plugins/enlighter/cache/X108_TinyMCE.css) [function.file-put-contents]: failed to open stream: Disk quota exceeded in /home/avancerc/www/wp-content/plugins/enlighter/class/CacheManager.php on line 61
Berlin calling – La Chocolatina

Berlin calling

 

bln

 

Berlin, ô Berlin. La nouvelle capitale underground à la mode pour y passer ses vacances. Pourquoi ? Tout simplement parce que cette ville regorge de  choses à faire, toutes les plus insolites les unes que les autres, qu’elle est cosmopolite au possible (beaucoup de touristes mais également énormément d’étrangers venus s’y s’installer), que la vie n’y est pas chère, et que ses habitants sont franchement aimables et ouverts (en somme, rien à voir avec la population de notre propre capitale). Oubliez tout ce que vous savez des discothèques, parcs et kebabs français et laissez vous emporter par la magie berlinoise. Testée et approuvée par deux fois pour ma part, cette ville abonde tellement de choses à faire que c’est sans aucun doute que je peux affirmer que j’y retournerai.

 

berlin

 

Où dormir ? Vous trouvez à Berlin des centaines d’auberges de jeunesse. Lors de mon premier séjour j’ai passé la semaine au Generator Hostel de Prenzlauer Berg (pas exactement dans le centre mais les trams circulent continuellement et les métros s’arrêtent seulement de 1 à 5h : en somme vous n’aurez jamais de problème pour vous déplacer dans Berlin quelle que soit l’heure). Je conseille cette auberge pour son “beer garden”, pratique pour y rencontrer du monde et/où se détendre en buvant une bière et en écoutant de la musique. Sinon, vous pouvez utiliser airbnb pour louer des appartements où faire du couch surfing.
Une petite faim ? Vous trouverez pléthore de restaurants mexicains, indiens, asiatiques …Je conseille notamment la rue Wühliscstrasse (entre Warshauer et Frankurter Allee). Vous ne le savez peut être pas mais le kebab a été inventé à Berlin, je met ma main à couper que vous n’avez jamais goûté de kebabs aussi raffinés que là bas (kebab raffiné ? Ca vous semble eut-être improbable comme association de mots ? Mais je vous assure que c’est la vérité). Je vous invite très très fortement à goûter le Mustafa Demir’s Gemuse Kebab (situé à warshauer), considéré comme un des meilleurs de la ville. Sinon évidemment la traditionnelle Curry Wurst, saucisse accompagné d’une sauce au ketchup curry et de frites, ça a l’air un peu sale comme ça mais promis c’est à goûter absolument. Enfin, le Club-Mate, boisson gazeuse (vraiment) énergisante aromatisée au café. Les jeunes berlinois aiment la mélanger avec de la vodka, mais si vous voulez éviter l’infarctus contentez vous de la boire seule.

Les bars : Le Yaam : situé au bord de la Spree, je recommande fortement ce bar pour son ambiance détendue (c’est presque un pléonasme quand il s’agit de Berlin), du sable, des transats et du reggae, what else ? Egalement le Bar 25 (où Paul Kalkbrenner à fait ses débuts), situé tout près du Yaam vous y écouterez du Pink Floyd dans un environnement entièrement boisé. Une petite surprise pour ceux qui s’aventureront au bout de la berge et oseront ouvrir la porte qui sépare le Bar 25 du bar voisin (bon d’accord j’avoue tout, c’est un bar nudiste, surprise surprise! Et oui, c’est aussi ça Berlin). Le Badeschiff, ambiance pool party, une piscine flottante sur la spree, des cocktails, du sable et un DJ. Malgré la queue pour rentrer dans le bar ET se baigner, c’est à faire. Enfin, deux rooftops: le Klunkerkranich rooftop situé sur le toit du centre commercial Neukoln Arkaden (prendre l’ascenceur jusqu’à l’étage P5 puis suivez la musique) et le Weekend. Le premier plutôt ambiance potager, bac à sable et concert reggae, le second plutôt “jet set”, grands lits à baldaquins et musique électro. Les deux sont à faire pour leur atmosphères particulières et ils vous permettront d’admirer Berlin vue de très haut.
Un peu de culture : Entre deux soirées passées jusqu’au petit matin (voire petit midi) à remuer votre derrière sur de la techno, il sera bon de se prendre une journée détox. Un smoothie au kiwi à la main, rendez vous à l’ile aux musées. Oui oui vraiment, une île uniquement remplie de musées. Notre choix s’est porté pour l’Alte Nationalgalerie, où on a pu y voir (gratuitement) des Monet, Cézanne, Goya, Renoir … Egalement, le mémorial de la shoah, une magnifique mise en espace d’une centaine de blocs de béton de tailles différentes. Effet labyrinthesque. A faire absolument : la visite de la coupole du Reichtag le parlement allemand. Réservez la veille, c’est gratuit. Certes la queue est longue mais ca vaut franchement le coup. Vous y verrez une exposition contant l’histoire de ce parlement à travers la (difficile) histoire du pays. Puis vous gravirez la coupole en verre qui surplombe la ville, muni d’un audio-guide qui vous éclairera sur les grands batiments de Berlin et leur histoire. Je vous conseille de réserver pour la fin d’après-midi afin de pouvoir voir le coucher de soleil tomber sur la ville. Vraiment magnifique. Pour finir, tous les dimanches matins il y a un marché aux puces à Warshauer, vous y ferez des affaires (certains exposants donnent mêmes des articles).

Les clubs : Ce que j’aime vraiment dans les clubs berlinois c’est cette dualité indoor/outdoor. Vous verrez toujours (excepté l’hiver), un jardin meublé de lits, transats, canapés, feux de camps etc. Parfait pour s’échapper un peu de l’ambiance parfois un peu trop confinée des salles intérieures et boire un cocktail au lever du soleil. Et qui dit deux endroits, dit deux dj. Chacun y trouvera son bonheur. De plus ce qui est fortement appréciable c’est les horaires : fermeture vers 10 heures midi en général. Ainsi pas besoin de se presser pour y aller. Mes adresses : le club der visionäre (au bord de la Spree, j’ai adoré mettre les pieds dans l’eau en écoutant le dj mixer), le chalet, le kosmonaut (mention spéciale pour ce moment totalement psychédélique où on a assisté à une partie de bingo en allemand dans une salle très sombre des basses plein les oreilles, avec un animateur sur-excité qui distribuait des glaces et des bonbons à tout le monde) et l’Ypsos (uniquement en extérieur). Pour les plus téméraires, vous tenterez le mythique Berghain. Plus d’une heure de queue et videurs hyper sélects, je n’ai jamais tenté ma chance sachant que je trouverai largement mon bonheur dans d’autres clubs. Mais c’est vrai que le Berghain est devenue une institution à Berlin, à vous de voir !

 

 

La Chocolatina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.